Sommeil et médecine générale
Recherche dans le site

Mythologie du sommeil

"Car le sommeil, ayant fermé leurs paupières, fait oublier à tous les hommes les biens et les maux".
Odyssée d’HOMÉRE

Hypnologue ou somnologue ?
Hypnos le Dieu Grec, ou Somnus le Dieu latin ?
Hypnotiques ou somnifères ?

JPEG - 7.8 ko
Nyx (Nuit) et Hypnos (Sommeil),
distribuant les fleurs de pavot sur les hommes (1878) Evelyn de Morgan)


Pourquoi s’endort-on "dans les bras de Morphée" qui donna son nom à la morphine ?
Le pavot que tenait dans sa main Hypnos pour endormir les hommes était-il le précurseur des somnifères comme le célèbre "Nonox" ?


Cet article est un "pot pourri" d’informations regroupées ici (en humble béotien) pour le plaisir de la découverte des origines et du sens caché des mots que nous utilisons couramment.


NB. Compte tenu de l’ancienneté des "faits", les témoignages sont parfois un peu contradictoires... N’hésitez pas à nous faire part de vos connaissances linguistiques ou historiques pour contribuer à l’amélioration de cette page.
Par exemple on confond souvent Chronos et Cronos, Téthys et Thétis... il y a de quoi s’y perdre !
De plus, tous les aficionados (sic) savent que les Dieux avaient deux façons de se reproduire, soit par division (divinités néfastes), soit par accouplement (divinités positives), et que de surcroit, les relations incestueuses n’était pas franchement contre naturelles...
Ainsi, la "théogonie" (la généalogie des dieux), est un domaine un parfois complexe et controversée.

Nb. Un grand merci à Homère et Hésiode (poètes Grecs de la fin du VIII° sc. Av.J.C.) , Ovide, et quelques autres, pour leur travail de compilation... même si certains points de divergences entre eux resteraient à éclaircir ...


Le commencement ...( Théogonie selon Hésiode) : Chronos : le temps.


Cronos (Kronos) est l’équivalent de Saturne et de l’Age d’or, puis est confondu avec Chronos.

Chronos (le Temps) est un être immatériel, il est à l’origine du Monde et aussi de celle des Dieux.
Avec son épouse Ananké (déesse de la Nécessité) ils entrainent le monde céleste dans sa rotation éternelle (et c’est parti...)
Ils engendrent Gaïa (la Terre), Éros (l’Amour), le Tartare (les Enfers), l’Érèbe (les ténèbres des Enfers). Selon la cosmogonie orphique, ils seraient aussi les géniteurs de Chaos et de Éther.

Chronos engendre aussi Nyx (la Nuit) avec Érèbe.

« Les Heures ( du grec ancien Hōrai ou du latin Horae) étaient filles de Zeus et de Thémis.
Hésiode en compte trois : Eunomie, Dicé et Irène, c’est-à-dire le Bon Ordre ou la Législation, la Justice et la Paix, noms indiquant leur rôle moral.
Selon Homère, ce sont les « régulatrices de la vie humaine » et les portières éternelles du ciel qui ouvrent et ferment le passage vers l’Olympe (la montagne qui est le domaine des Dieux).

JPEG - 6.3 ko
Somnus, dans l’ombre de sa mère Junon, va prodiguer le sommeil aux mortels


Dans la mythologie romaine, Somnus est le dieu du sommeil. C’est le fils de Junon, (Déesse du mariage et de la fête), et de Jupiter, le dieu des dieux. Elle épousa Jupiter, son frère jumeau, après qu’il l’ait violée (on raconte que Jupiter et Junon ne vivaient pas en bonne intelligence : des querelles éclataient continuellement entre eux. Junon fut plus d’une fois battue et maltraitée par son époux, à cause de son humeur acariâtre).
Sa demeure se situait dans une grotte obscure de l’ouest lointain où le soleil ne brillait jamais et où régnait le silence. Le Léthé, rivière de l’oubli, traversait cette grotte et à proximité poussaient des plantes somnifères. Il est d’ailleurs souvent représenté sous les traits d’un jeune homme doté d’un plant de pavot.

Junon était fille de Saturne et de Rhéa, sœur de Jupiter, de Neptune, de Pluton, de Cérès et de Vesta.

Junon fut nourrie, selon Homère, par l’Océan et par Téthys (La divinité marine "primordiale" à ne pas confondre avec Thétis (une nymphe de deuxième zone, la maman d’Achille !).


Dans la mythologie grecque, Hypnos personnifie le sommeil.

Héra l’appelle « maître des hommes et des dieux » parce qu’il possède le pouvoir absolu d’endormir aussi bien les hommes que les dieux (elle lui demandera d’ailleurs d’endormir Zeus le maître de l’Olympe en personne !).

Il est le fils de la Nuit (Nyx), et c’est le frère jumeau de Thanatos (la Mort).
Il est le père de Morphée, dieu des songes, qui apporte le rêve aux dormeurs.

NB Nyx : Pour les Grecs, Nyx était la fille du Chaos Primordial.
Elle a eu beaucoup d’enfant avec son frère ( Erèbe) : elle est la mère de la Lumière céleste (Éther) et de la Terre (Gaïa), du sommeil (Hypnos), de la mort (Thanatos ), des rêves (Morphée) et des angoisses () , la tendresse () et la tromperie ().

« La Nuit symbolise le temps des gestations, des germinations, des conspirations, qui vont éclater au grand jour en manifestation de vie ».
« Mais entrer dans la nuit, c’est revenir à l’indéterminé, où se mêlent les cauchemars et les monstres. »
« Elle est l’image de l’inconscient et, dans le sommeil de la nuit, l’inconscient se libère. »
« Comme tout symbole, la nuit elle-même présente un double aspect, celui des ténèbres où fermente le devenir, celui de la préparation du jour, où jaillira la lumière de la vie ». (Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles. Éditions Robert Laffont / Jupiter Paris, 1969. Éditions Seghers, 1973).

Héméra, Déesse du Jour (la lumière terrestre), est la soeur d’Ether (la lumière céleste) et, pour certain, la fille de Chronos (Le temps) et de Nyx.

Phoros (la Lumière)
Éosphoros, également nommée Lucifer chez les romains, désigne Vénus quand elle brille le matin, tandis que les noms d’Hespéros/Vesper désignent le même astre brillant le soir.
Éosphoros et Hespéros ne sont qu’un seul et même astre.

Érèbe (en latin Erebus) est une divinité infernale née du Chaos, personnifiant les Ténèbres, l’Obscurité des Enfers. Il est le frère de Nyx (la Nuit), dont il a Éther (le Ciel supérieur) et Héméra (le Jour terrestre). (Il est métamorphosé en fleuve pour avoir secouru les Titans, qui donna ainsi le nom d’une région des Enfers où passent les âmes des défunts, située entre le monde des vivants et l’Hadès.)

Éris est la déesse de la Discorde.
Selon Hésiode, elle est fille de Nyx (la Nuit) et mère de la Douleur, de la Famine et autres fléaux. Elle suscite batailles, querelles et anarchie. Dans l’Iliade, elle est la sœur d’Arès, dieu de la guerre ; elle l’accompagne dans ses combats et tient en main l’emblème de la guerre (Sources Wikipédia)

Hymnes orphiques

(traduit du grec ancien par Leconte de Lisle)
"Hypnos, Roi de tous les Bienheureux et des hommes mortels et de tous les vivants que nourrit la terre large, seul tu commandes à tous et tu enveloppes les corps de doux liens. Tu dissipes les inquiétudes, tu reposes heureusement des travaux, tu consoles de toutes les douleurs, tu éloignes la crainte de la mort et tu apaises les âmes, car tu es le frère de Lèthè et de Thanatos. Viens, Bienheureux ! Je te supplie de venir, doux et profond, et d’être propice à ceux qui t’offrent de pieux sacrifices."
Léthé fille d’Éris (la Discorde), est la personnification de l’Oubli.

"Après un grand nombre de siècles passés dans l’Hadès, les âmes des justes et celles des méchants qui avaient expié leurs fautes aspiraient à une vie nouvelle, et obtenaient la faveur de revenir sur la terre habiter un corps et s’associer à sa destinée. Mais avant de sortir des demeures infernales, elles devaient perdre le souvenir de leur vie antérieure, et à cet effet boire les eaux du Léthé (le fleuve de l’Oubli, un des cinq fleuves des Enfers), qui provoquaient l’amnésie".


Les risque de la somnolence en conduite nocturne ?

Lorsque la flotte d’Énée quitta la Sicile pour gagner l’Italie, Vénus, inquiète pour son fils, obtint de Neptune l’assurance d’une traversée paisible, en échange d’une vie humaine. Ce fut celle de Palinure, que le dieu Sommeil endormit à son gouvernail et qui, après avoir été jeté à la mer par un coup du gouvernail, fut ballotté par les vagues pendant plusieurs jours avant d’être rejeté sur un rivage de Lucanie, près d’Élea (Velia) dont les habitants l’assassinèrent au moment où il tentait de reprendre pied. (Virgile, Énéide, V, 835-861 et VI, 337-383)


Continuer la lecture du site sommeil et médecine générale"...


P.-S. 
JPEG - 1.6 ko
Quelques liens externes pour en savoir plus...
  • Chronos (le temps) : chronotype...
  • Nyx (la nuit) : nocturne, noctambule
  • Nyx + Héméra (le jour) : nycthémère
  • Hypnos : hypnotique...
  • Somnus : somnifères...
  • Morphée (le rêve) : morphiniques (morphologie...)
  • Vesper (le soir) : vespéral (vêpres...)
  • Phoros (la lumière) : photoréceprteurs
  • Oneiroi (les rêves) : onirique

  • Lucifer (la lumière) : Lux, luminothérapie
  • Si vous en avez d’autres propositions, le Forum vous attend...


  • Des sources plus fiables ? le site de L’antiquité grecque et latine Du moyen âge
  • Le grenier de Clio Un site richement illustré, consacré aux mythologies, aux croyances religieuses et aux arts des anciennes civilisations du monde entier.



  • Auteur | Contact | Copyleft | Traductions | derniere modif 9 janvier 2011.